Tout sur le ballon à eau chaude
ballon-eau-chaude-1.jpgballon-eau-chaude-2.jpgballon-eau-chaude-3.jpgballon-eau-chaude-4.jpgballon-eau-chaude-5.jpg

Ballon d’eau chaude solaire

Présentation du ballon d’eau chaude solaire

Le ballon d’eau chaude solaire, encore appelé chauffe-eau solaire individuel a un fonctionnement simple qui s’appuie sur l’utilisation de panneaux solaires thermiques ainsi  que d’un ballon dans lequel l’eau chauffée par le soleil est stockée. Compatible avec bon nombre de toitures, le chauffe-eau solaire peut s’installer dans de nombreuses habitations anciennes et neuves. Il est de plus en plus prisé au même titre que toutes les autres solutions d’énergie alternative et d’économie d’énergie, car il permet de couvrir entre 50% et 80% des besoins en eau chaude de l’habitat. De ce fait, la facture de gaz ou d’électricité s’en trouve réduite de 50% à 80% notamment pour la consommation liée à la production d’eau chaude dans la maison. Le ballon eau chaude ou chauffe-eau solaire est une solution économique dont la capacité de production d’eau chaude varie en fonction de l’ensoleillement et/ou de la demande en eau chaude de l’habitation et qui peut être relayé par un dispositif d’appoint fonctionnant à partir de la chaudière centrale ou à l’aide d’une résistance électrique.

Déclinaisons du ballon d’eau chaude solaire

En fonction de l’équipement actuel ou prévu de l’habitation, le ballon d’eau chaude solaire peut être en un seul bloc (monobloc), à pompe électrique (le plus populaire) ou à thermosiphon. Lorsque le ballon eau chaude ou chauffe-eau solaire est monobloc, il pourra âtre utilisé pour le préchauffage ou l’eau chaude sanitaire pour un camping ou un logement isolé par exemple, lorsqu’il est à thermosiphon, il offre la meilleure performance et le meilleur investissement, et lorsqu’il est à pompe électrique, il s’adapte à toutes les situations, peut être placé dans n’importe quelle pièce de la maison et peut être facilement relayé par un dispositif d’appoint. L’installation du chauffe-eau solaire devra prendre en compte la surface du ballon ainsi que celle des capteurs solaires, des besoins des occupants de l’habitation, de l’ensoleillement, du type d’habitat et de l’orientation de la toiture. Pour encourager les propriétaires à utiliser les énergies renouvelables, l’État accorde un crédit d’impôt de 50% sur la valeur toutes taxes comprises de l’appareil de chauffage solaire.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions